mercredi 6 avril 2011

Drôle jusqu'à l'indécence

En tout cas, moi qui aime la Corée du Sud, ça me fait bigrement rire. À l'évidence, il parle un néo-coréen que seul lui connaît... Quoique, par moments, ça ressemble à du vrai coréen. Il devait probablement avoir sous les yeux du « konglish » (sonorités coréennes dans notre alphabet)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire