mercredi 20 avril 2011

Si le Poète avait ces yeux...

Si le Poète avait ces yeux, il serait trop absorbé pour composer quoi que ce soit. Il dirait : « Vous voulez de la poésie ? Levez le nez. Toute poésie dont vous avez besoin exécute un ballet de couleurs, là-haut ! »




L'aurore polaire est un feu dans une poudre
Phosphorescente qui serpente comme un vent;
C'est tantôt une soie lâchée comme une foudre!
C'est un récital de teintes qui est dément!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire