vendredi 28 octobre 2011

Un rêve bellement bizarre

Voici une songerie nocturne, vécue dans mon sommeil, cette nuit. Un rêve simple enrobé d'une bonne aura insolite.

J'étais dans un appartement autre que le mien, et j'avais hérité d'un aquarium. Je m'étais procuré un joli petit poisson jaune. Il avait l'air d'un poisson rouge, mais jaune. C'était donc un poisson rouge jaune. En tous les cas! Cet automnal animal avait de grands yeux très vifs, presque intelligents. Je l'ai foutu à l'eau. Je pensais que tout irait bien. Ça allait pas trop mal. Mais il était exigeant, le vilain. Il voulait un peu plus de lumière, alors je lui en ai offert. Plus tard, il a voulu s'aventurer hors de l'eau, alors il a fallu qu'en toute hâte je le remette dans son océan cerné de verre : vous auriez dû voir ses petits yeux qui m'implorèrent. Il semblait avoir appris sa leçon. Mon père, expert des poissons, n'était pas trop loin : je lui adressais plusieurs questions (sans pouvoir, à cet instant, me rappeler précisément lesquelles). Quand tout me sembla bien, calme et reposé, coup de théâtre : eh bien! un écureuil a surgi des fonds marins de l'aquarium, déployant du coup une fumée de sable! Espèce de brute furtive mangeuse de poissons! J'ai rapidement tiré le rongeur subreptice hors de là. Mon pote aquatique, il était reconnaissant. Et lorsqu'un peu plus tard tout s'était enfin apaisé, ce dernier a murmuré quelques bulles. Puis il a vécu heureux...

7 commentaires:

  1. Tu devrais dormir plus souvent. Le résultat est fascinant.

    RépondreSupprimer
  2. C'était décidément amusant. La tête que j'ai faite, quand bien même c'était un rêve, quand j'ai vu cette bestiole poilue surgir du sable de l'aquarium...

    RépondreSupprimer
  3. Le regard écarquillé, et tout. Rudement surpris, en somme! C'est pas tous les jours (toutes les nuits...) qu'on assiste à un rêve de série B qui surprend autant.

    RépondreSupprimer
  4. Décidément, c'est une période de rêves bizarres. Cette nuit, j'ai rêvé qu'une jeune asiatique et son père faisaient éruption chez mes parents. Ils tentaient de nous expliquer quelque chose mais, ni mes parents, ni mon frère ni moi ne comprenaient un traite mot de ce qu'il racontait. Finalement, nous avons deviné que la jeune femme était enceinte (déduit d'un langage de signes). Évidemment, tous le yeux se sont tournés vers moi... Mais le sourire en coin de mon grand-père, et ce clin d'oeil, trahissaient une bien plus horrible réalité. Songe ou cauchemar? Il y a de ces matins où nous sommes bien heureux de se réveiller.

    RépondreSupprimer
  5. @Michael

    De la drogue, gratuite, dans nos rêves, sans effet secondaire! (Remarque, je n'en prends pas — d'où l'intérêt de l'onirisme) Bien comique, ton rêve aux yeux bridés, héhé.

    RépondreSupprimer
  6. C'est mon grand-père qui serait heureux que le rêve prenne forme dans la réalité (et ce, malgré ses mille ans). Et en effet, un peu d'absinthe mêlée d'imaginaire, laissant que des plaies de lit pour seul effet secondaire, la joie de cette drogue douce qu'est le rêve.

    RépondreSupprimer