jeudi 16 février 2012

Et je vous présente...



Bleu de Prusse. J'ai mis du temps avant de dévoiler ce projet ; je devais m'occuper de l'acquisition ou du moins de la protection de nos droits d'auteurs. À présent, c'est fait, — ainsi je vous convie à la lecture de quelques-uns de mes mots ceints de l'imaginaire de cette amie...

Il y a quelques mois, je lui ai fait lire un poème, très graphique de par ce que ses mots inspirent, car elle a été étudiante en arts visuels et je m'étais dit que de tels vers aux reflets imagés lui plairaient.

Je n'ai pas eu tort, puisqu'un peu plus tard, elle me demandait si l'on pouvait croiser nos oeuvres, faire fermenter autre chose, hybrider une lumière mirifique. Le produit est ce que vous voyez. Elle a trouvé le titre. Chic et inspirant le rêve.

Ce sont quelques poèmes, ce sont quelques dessins habilement tracés et côtoyant maintes couleurs, le tout dans un ouvrage très court. Ce n'est pas le recueil de poèmes dont j'ai glissé un mot à Helena, mais plutôt une tendre esquisse onirique. Quelques poignées d'étoiles que l'on lance sur l'eau pour les faire rebondir.

Ceux qui visitent mon blogue, sinon régulièrement, du moins curieusement, y reconnaîtront tous les poèmes sauf un seul, que je n'avais jamais publié par ici. Quoi qu'il en soit, bonifiés, magnifiés par la prestance avoisinante du tracé de Stéphanie, ils prennent tous un nouveau relief...

Le tout a été imprimé — à peine quelques copies — sur du papier canevas, qui a une chouette texture. C'est très artisanal : nous avons fait la reliure nous-mêmes, aiguilles à coudre en main. Merci à Julie de nous avoir aidés à assembler ces feuillets.

Il est fort probable que Stéphanie produise de fabuleux dessins pour mon recueil à venir.

Nouvelle et discrète dans la blogosphère, vous pouvez la retrouver ici.

Vous pouvez télécharger (Bleu de Prusse) ici. (Merci à mon père pour l'hébergement en ligne.)

14 commentaires:

  1. Quel bel objet! Superbe! Tes mots sont magnifiés par les dessins et la mise en page, comme tu le dis si bien! Vraiment bravo à vous deux, hâte de l'avoir entre les mains...

    RépondreSupprimer
  2. Félicitations! Ça semble bien beau ce livre.

    RépondreSupprimer
  3. Que du beau ! J'ai partagé sur ma page FB

    RépondreSupprimer
  4. J'ai BEAUCOUP AIMEEEEEEEEEEEEE!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  5. good solid move, bro! J'ai pas lu encore mais je suis impressionné. C'est beau, c'est fin.

    RépondreSupprimer
  6. Des mots et des images qui chantent! Et l'âme, brodée de pur talent!

    RépondreSupprimer
  7. La création la plus pure en un seul survol ! Oh ! À lire plus intensément quand j'aurais le temps, je dois prendre un break de lecture pour travailler, malheureusement :(

    RépondreSupprimer
  8. Merci à tous. Ça me fait chaud au coeur.

    @Guy : c'est pour ça que je voulais ton adresse!

    RépondreSupprimer
  9. Au demeurant je ne saurais dire combien je suis reconnaissant envers Stéphanie... C'est grâce à elle que ce projet a pu exister !

    RépondreSupprimer
  10. Moi, je suis convaincu qu'Amélie sera très contente d'apprendre que tu lui as dédié ton livre. Comme tu dois l'aimer d'un amour inconditionnel, ta sœur, tu as dû vouloir la protéger de quelqu'un, peut-être ? C'est ta petite sœur, n'est-ce pas ?

    RépondreSupprimer
  11. Je lui en ai remis une copie pour son anniversaire. C'est ma grande soeur. Je la lui ai dédié, cette oeuvre, car il y est beaucoup question de femmes, et je sais que l'amour sororal a eu une grande importance dans mon développement. Qui plus est elle adore l'art visuel.

    RépondreSupprimer
  12. Wow! Superbe chimie, vraiment, entre vos deux univers... et un tout résolument enthousiasmant (d’ailleurs, juste le texte d’ouverture - et son astucieux démembrement en arrière-plan - pour moi, c’est déjà totalement jubilatoire; et pas besoin de dire que la suite est à la hauteur). Mais là, c’est sûr que j’ai très hâte de lire l’ouvrage en préparation dont tu as parlé chez Mistral: des contes volubiles et désaxés, en vers libérés par toi-même, tu parles si je voudrais louper ça! Sacré coup d’envoi en tout cas, encore bravo!

    RépondreSupprimer
  13. Merci Plumitif pour tes commentaires si généreux et sincères ! Je transmets ton enthousiasme à Stéphanie. Sois d'ailleurs le bienvenu par ici. Ce qui fera suite à cet opuscule, c'est un voyage où se chamailleront la lumière légère et l'ombre suintant la suie, une querelle hélicoïdale où, au terme d'une rauque patience, la lumière rugira lascivement, sera partout, grattouillera dans la gorge après sa victoire. Heureux que Bleu de Prusse t'ait plu. C'est pour des gens comme toi que j'écris.

    RépondreSupprimer