mercredi 5 décembre 2012

L'Italie

Je rêve non pas d'aller en Italie, mais de parcourir le contour de celle-ci à l'infini, à bicyclette, avec des verres fumés, et une botte sur la tête. On penserait sans doute que je suis en train de jouer à narguer ; mais non, ça serait simplement un parcours à vélo comme un autre.

14 commentaires:

  1. Une botte sur la tête, l'Italie elle-même rêvée!c'est belle fusion que tout ça. j'aime ton trip! aux vélos! C'est toujours mieux qu'à vau-l'eau.
    Avec un vélo, on a de grandes chances d'être sur
    une histoire d'amour: vélo c'est l'anagramme de love. Roule, Guillaume, roule, avant que le monde ne s'écroule! Roule, roule!

    RépondreSupprimer
  2. C'est la liesse ici et cela fait des petits. J'aime.

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. Hakuna matata! et montonton, dans tout ça?
      Oyez bonnes gens! Le hakuna matata montonton club est né!
      ça comence par un trio; on attend la contagion! Je compte sur tes pinceaux, La Rouge!

      Supprimer
  4. Montonton ? Je ne connaissais pas cette expression. Après avoir fait une recherche sur le net, on voit sur quoi je suis tombé... *Rires*

    Ouais, on compte sur toi, La Rouge !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Guillaume et Mokhtar... et ben je fais mon gros possible hein! ;)

      Supprimer
    2. Qu'il soit le plus gros possible, s'il te plaît, La Rouge!opération roues rouges! Le périple, tu sais, ne sera pas de tout repos; y aura pots, bien sûr et bosses non de chameaux mais de dromadaires! Attention , les camélidés, eux, jouent aux dés . Et quand ils se fâchent ils vont dire "Bosse"et question bosses, c'est des "big", bien sûr pas des hamburgers,mais boss;j'aurai tout le temps pour t'expliquer tout ça ,de Rome jusqu'à Carthage et les journées seront bien longues; tu intégreras aussi la variable dilatatoire delta quelque chose que je préfère te chuchoter mais ce n'est pas ce à quoi tu viens de penser , je t'assure! ça donne des idées , dans tous les sens du soleil , une sorte d'au-delà du bronzage!
      Apporte ton vélo, encore une fois, anagrammé, c'est l'essentiel; ça facilite tout terrain,cela s'entend!

      Supprimer
    3. Hakuna, Hakuna, mais Guillaume, ma tata ça appelle mon tonton tout simplement comme quand tu dis tout est dans tout et la réciproque est vraie!
      En tout cas ce que tu as déniché est de toute beauté! rien que du succulent! Ah! le hasard pataphysique!

      Supprimer
  5. j'aimerais commenter mais le soir j'ai l'énergie d'un lombric par temps de grande sécheresse. Bref,ton idée est bien cute, mais tu sais ils disent tous ça et puis première chose qu'on sait c'est que le vélo a pris le bord et que le mec se vautre dans l'Italie comme un affamé dans un plat de spaghettis!

    RépondreSupprimer
  6. Du spaghetti, j'en mange assez ! Et le vélo, il faudrait que je m'y mette.

    RépondreSupprimer
  7. Guillaume,tu peux faire du spagvélo d'appartement avant de t'embarquer pour la botte: tu pédales et en même temps, tu fabriques des spaghettis en n'oubliant pas un petit réchaud sur lequel tu prépareras un bon plat bien saucé et la longueur des macaronis te permettra de calculer le nombre de kilomètres que tu auras parcourus dans ton appartement; tu peux capitaliser plus en présentant tout cela comme une installation postmoderne et ça peut rapporter du blé.Et le cycle continue. Le spagvélo, c'est de la botte! de mille lieues!

    RépondreSupprimer
  8. *Rires* Mokhtar, je me demande bien quels spaghettis tu peux manger pour être si hyperactif dans ta verve !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout simplement, ceux que je produis en spagvélo, l'ami!

      Supprimer