mardi 13 août 2013

Une vraie fin était manquante...

Ça me titillait et me rongeait depuis sa publication. Les cinq dernières strophes sont nouvelles.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire