jeudi 17 avril 2014

Beau lapsus

En voulant chercher Aristote sur Google, j'ai d'abord écrit Artistote. Ce n'était peut-être pas tant un lapsus calami, mais plutôt un défaut d'ordre mécanique, mes doigts étant entraînés à écrire certains mots plus que d'autres.

Quoi qu'il en soit, je crois que j'ai besoin de créer. La vie, épouvantable d'obligations, ne m'en laissera pas le loisir avant quelques semaines.

Toujours est-il que je voulais citer Aristote... Vivre dans la parole des autres en attendant de retrouver la sienne.

« La colère est nécessaire ; on ne triomphe de rien sans elle, si elle ne remplit l'âme, si elle n'échauffe le cœur ; elle doit donc nous servir, non comme chef, mais comme soldat. »

4 commentaires:

  1. J'en déduis que tu as lu son traité de la colère? :-)

    RépondreSupprimer
  2. Ce n'est pas le cas, mais tu piques ma curiosité.

    RépondreSupprimer
  3. Si le sujet de la colère t'intéresse, je l'ai étudié. J'ai lu des livres de l'Antiquité, du Moyen-Age et de la Renaissance sur les humeurs, dont la colère, qui, comme la mélancolie plus tard, a particulièrement suscité l'intérêt des pholisophes et médecins. Pholisophes lol. Philosophes.

    RépondreSupprimer
  4. C'est très intéressant. On en reparle.

    RépondreSupprimer