dimanche 14 juin 2015

Un premier


Déshabiller les poèmes d'abstinence

Ne plus syntoniser les brides de l'amertume future

Se brûler dans la décadence coulissante du temps qui se dépeuple

D'hier à aujourd'hui

Et de demain à l'estomac


Aucun commentaire:

Publier un commentaire