dimanche 14 juin 2015

Un troisième


La riche armure du silence m'a coulé entre les doigts

Cependant que des stratosphères de déités intemporelles

Muraient mes paroles à l'abandon retourné

Comme autant d'accents aigus au-dessus de regards

Mauvaisement survoltés

Aucun commentaire:

Publier un commentaire