lundi 16 mai 2016

Blogger proposait de remplacer « folingue » par « flingue » — amusant ! Toujours est-il, voici ! voilà ! donc un poème... Il pourrait s'intituler « Madone surprenante », j'imagine


Je renifle ton cœur ! madone surprenante !
Pure démentiellement, rieuse, au visage
Laiteux où s'attendrit la clarté bienveillante...
Muse cernée de longs cheveux aux noirs rivages !

Ta douceur m'est chantée par ta folingue langue,
Et, délassés, tes mots se subliment, frais, doux,
En vivante vapeur bordant mon cœur qui tangue ;
Fée follette, rêve tonique, je suis fou !

Ton cœur est humide pour ses vœux desserrés,
Pétrissant ta face de saints, suaves airs ;
Tes noirs yeux ingénus, de ceux qui ont erré,
S'attardent chaudement à tous les ciels ouverts !

Je renifle ton cœur ! madone surprenante...
Dis-moi, l'ineffable distribution sonore
De ton rire, pulsant aux lèvres amarante,
Est-elle un aérien havre où l'on peut éclore ?

Ton visage et ton cœur ont certes d'insolites
Courbes, j'entends de sinueux chemins d'amour !
La vision affinée de ta présence invite
À méditer sur l'art d'être doux sans détour !

Ce que tu es belle !... d'une beauté dardant
Le cœur à grands coups de gestes et de purs yeux ;
Regards embusqués dans la multitude, ardents !
Si belle !... ainsi qu'un antidote à tous mes vœux !

Je renifle ton cœur ! madone surprenante...
Et j'y lis les plus folles vues d'harmonie blanche !
J'y vois l'humanité pansée et remuante !
Le monde sauvé tel un oiseau dans ta manche !

Parfois, de drôles de portes s'ouvrent, psychés
Complices troquant leurs verbes hiéroglyphiques...
Nous communions bien au-delà des mots mâchés !
Et, coi, ton visage devient si poétique...

Viens à moi ! Ne tarde plus ! L'amour sait la voie !
Viens ! glisse dans ma main tes doigts, fille stellaire !
Ô, madone exquise à la harpe dans la voix,
Sous nos pas fondra la neige des millénaires !

2 commentaires:

  1. Gérard de Nerval n'aurait pas renié ces vers qui prêtent à l'amour une dimension métaphysique. ;)

    RépondreSupprimer
  2. C'est ce qu'il y a de beau dans l'amour, je trouve ! Aussi mystique et surprenant que ça puisse paraître, il m'est arrivé d'écrire au sujet de femmes que j'allais plus tard rencontrer.

    RépondreSupprimer