samedi 27 mai 2017

Je trouvais qu'elle parlait comme un vieux film français de la Cinémathèque

Mais c'est une fille des régions.

Alors ça ne se pouvait pas. Je me disais : peut-être qu'elle vient d'une noble lignée transmettant une parole pure à l'oreille. Peut-être que c'était un accent fabriqué et transmis par sa mère, parce que celle-ci avait décidé que la noblesse doit bien commencer quelque part.

Fatigué, vers la fin de la formation, vendredi, j'ai dit :

— Tu parles comme une Française.
— Tu trouves ? a dit le formateur.

Je me suis tourné vers lui. Du moins, j'étais tourné vers elle, j'ai cessé d'être tourné, et je regardais de nouveau le formateur en avant de moi.

— Ben oui, elle parle avec un accent. Elle parle de façon pure. Ça ne se peut pas, elle vient des régions.

Elle a pris sa défense. Quoiqu'elle n'était pas du genre à devoir le faire. Beau brin de femme lumineux à qui tout réussit et que tout le monde aime.

— J'ai quand même habité douze ans à Montréal !
— Ouais... Mais ça ne change rien, tu parles comme une Française.
— J'ai fait du théâtre, plus jeune.
— Aaaaah...
— J'ai suivi des cours de diction, aussi !
— Aaaaaaaaahhh !

Rien de plus craquant que cette manière de dire attentive, où les impuretés ordinaires sont balayées.

— C'est ça, j'ai dit, c'est ça, c'est ça, c'est ça. Ça paraît !
— Tu trouves ? a-t-elle dit, la prunelle lumineuse comme d'habitude.
— Oh oui, ça paraît, et c'est parfait. Tu t'exprimes d'une façon formidable.
— C'est vrai ?... merci... je ne pensais pas que ça s'entendait...

La première chose que j'avais remarquée chez elle, c'était cette façon de dire :

— C'est vrai ?

Ici, on le dit n'importe comment. Pour sa part, elle le dit d'une façon où cela s'élève, avec enthousiasme. De façon naturelle et fraîche. Dit de la même façon par une personne vulgaire, ça sonnerait comme un snobisme forcé. Chez elle, c'est d'une désarmante douceur. Elle le disait et doit le dire tout le temps, par curiosité. Avec une intelligence et une beauté qui résonnent dans tout l'être. C'est vrai ? Oui, c'est vrai. Et c'est dès que j'ai entendu ça que j'ai eu quelque réminiscence auditive relative à la Cinémathèque.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire