mardi 10 avril 2018

Ma traduction de cette (magnifique) pensée de Baudelaire

« Le beau est toujours bizarre. Je ne veux pas dire qu'il soit volontairement, froidement bizarre, car dans ce cas il serait un monstre sorti des rails de la vie. Je dis qu'il contient toujours un peu de bizarrerie, de bizarrerie non voulue, inconsciente, et que c'est cette bizarrerie qui le fait être particulièrement le Beau. »

“Beauty always has its share of strangeness. I don't mean that it has the purposeful, cold intention to be odd, because in this case it would simply be a monster having derailed from life. I claim that it inevitably holds a little strangeness, an unintended strangeness, which is unconscious, and that this very bizarreness is a key element to Beauty.”

Aucun commentaire:

Publier un commentaire