lundi 7 mai 2018

Extrait de Voyage au bout de la nuit



Homme profondément controversé ; et pourtant, roman renversant.

J'ai tout lu récemment à son sujet... L'homme était un enfoiré d'antisémite. Triste, triste ! Il est difficile de s'expliquer, d'une part, le génie d'un homme, et d'autre part, un atroce volet de sa nature. Séparer l'homme de l'oeuvre, j'y crois. Mais dans son cas, le défi est ardu. Même si cela n'excuse rien (une chance), je propose l'idée — toute élémentaire — qu'il ait été en choc post-traumatique, à cause de la guerre ? Ses opinions bien dégueulasses, il les avait déjà ; elles seraient même issues du berceau familial, et cetera. Je me demande toutefois si, dans ce contexte, cela a pu jaillir comme la lave qui virevolte, désencarcanée de son état solide. Je creuserai cette question et dans le DSM IV, cet automne, lors de la Psychopathologie descriptive.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire