lundi 18 juin 2018

Chanson country...

R'viens-moi en fredonnant des choses
R'viens-moi, les yeux mouillés de braise
R'viens-moi, les yeux gorgés de prose
R'viens-moi, les yeux brouillés de rêve

Pour qu'on erre dans les rues bleues
Glanant les astres com' des bulles
Afin qu'on étreigne mal Dieu
Gais com' des enfants somnambules

L'amour saliv'rait au menton !
Un baiser moelleux et tout rose
Doux com' le plus fondant melon
Celui qui n'ignor' pas son rôle...

Ce serait comme avant, un nid
Construit avec tes jupes jaunes,
Ta lumièr' en lain' de minuit
Toutes les plumes de ta faune

Aime-moi, comme avant la guerre
Aime-moi, comme avant la grève
Aime-moi d'un simple mystère
Mais réencapsule l'enfer...

R'viens-moi, ma belle abeille en larmes
R'viens moi, l'horizon meurt pour toi
Tout sanglant de soleils sans charme
Bredouillant ton absenc' comm' moi...

Crois-moi, y'a d'autres morts qu'le sort
D'aut' fins que la fin qui trébuche
Y'a l'pardon, le sourire fort...
L'amour doit pas faire l'autruche

On dormirait sur les fossiles
De nos fantômes épuisés
Un sommeil de sueur tranquille
Valse des paupières usées

On dormirait tout notre soûl
Dans les bras de l'autre et de l'un
On dormirait comblés et saouls
Grisés de ne plus faire qu'un

R'viens-moi en fredonnant des choses
R'viens-moi, les yeux mouillés de braise
R'viens-moi, les yeux gorgés de prose
R'viens-moi, les yeux brouillés de rêve

Aucun commentaire:

Publier un commentaire