lundi 22 juillet 2019

Eh bien dis donc!

Il parle des relations homme-femme avec une surprenante délicatesse nouvelle, avec sensibilité (on demanderait, selon lui, à l'homme de bomber le torse, d'éclipser les autres hommes, d'être dominant en un mot: ce serait un conditionnement social ancré chez les messieurs, auquel bon nombre de femmes, elles aussi programmées, répondent; alors que l'authenticité et même une certaine vulnérabilité seraient une bien meilleure avenue), il prend une boisson sans alcool au goût de conifère qu'il savoure sans se presser en élaborant son propos, il refuse presque d'admettre la présence de femmes au très beau galbe dans le bar. (Bémol: il ne nie pas son inclination pour le polyamour, qui serait bien ça, une montagne d'amour. Cela fait rigoler sa blonde, de toute façon.) Mais encore? Il m'annonce sur la rue, en me recrachant un mince nuage caramélisé au nez, fumer la cigarette électronique depuis quelques mois. Il veut rentrer tôt afin de pouvoir passer plus de temps en famille le lendemain. Mais qu'arrive-t-il au Lord? Next step: je devrais le convaincre d'aller boire un thé. Serait-il en train de se désintégrer et réintégrer positivement? Est-il devenu un sage agréé? Un mage agréable? J'en perds le latin que je n'ai jamais appris. Je pense que sa blonde fait une très bonne job sur la PNL. Aussi, l'acte de nettoyer les vitraux de son église intime, lorsqu'il est sous l'emprise du sédatif naturel de la méditation, doit y être pour quelque chose. Je présume que son karma ayant commencé à venir cogner à sa porte aussi souvent que les représentants de Bell Canada, il a dû se dire qu'avec toute l'épouvantable fougue dont il est doté et avec ne serait-ce qu'une pointe de tarte (aux bleuets) de l'intelligence dont le chef céleste l'a nanti, la transformation était honnêtement envisageable.

Bon, je retourne à mes sept onglets de Chrome du site de Ricardo, moi aussi j'aimerais vieillir équilibré et en paix.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire