lundi 1 juillet 2019

L'é******* douloureuse des mots retardés

Jappements d'outre-tombe
Nos cœurs vacillent sur des rythmes
D'un morbide reggae

Il y a du barouf et des orages
Autour des phénomènes
D'anéantissement de la parole

Borborygmes aux lèvres pleines de sang
Ton œil nacreux interpellait des lumières
Couchés sur d'improbables voiles du temps
Nous luttions dans des transes guerrières
(Ces rimes sont d'absolus hasards
Par-delà rythmes et arts)

Le plus nous avons dû ravaler nos paroles,
Le plus le feu a gémi dans nos entrailles

La sueur a blessé nos lèvres,
Qui se mouvaient dans une foire de folie défroquant la foi


Note: mise à jour du titre, pour ne pas choquer les chastes oreilles.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire