lundi 24 août 2020

Vivre sans voiture

Il appert que c'est possible. Oui, tout à fait envisageable.

Je pourrais écrire un essai là-dessus moi aussi, mais je me contenterai de dire que je m'en torche le pare-chocs postérieur.

Les gens sont singulièrement obsédés par ce fléau de ferraille qui encrasse les poumons de ma planète.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire