dimanche 3 janvier 2021

J'approuve; et je n'adhère pas



Je n'adhère pas au fait qu'il faille boire pour écrire. J'ai toujours trouvé que l'alcool est nullissime. De bon gré, je remplacerais l'occasionnel cidre de pommes par un quelconque jus de la même saveur, ou encore de l'eau.

J'approuve son opinion au sujet des écrivains. Quatre-vingt-dix-neuf pour cent des gens affirmant être des écrivains n'en sont pas. Chez les poètes, c'est pire. Plusieurs d'entre eux sortent de baccalauréats ou de maîtrises en littérature sans savoir produire de textes littéraires. Ils ont à peine égratigné la surface d'une démarche, et ils polluent les librairies, grâce à leurs contacts ou leur statut.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire