samedi 10 avril 2021

Rappelons-le

Être auteur, c'est d'abord être lecteur.

La pandémie favorise le recueillement chez les uns, et exacerbe la folle agitation et le narcissisme chez les autres. Je suis de ces premiers. Les seconds, eux, font suer. Je retrouve le même bonheur de lire que j'éprouvais comme jeune adulte, la main sans cesse scotchée à un bouquin. Bon, techniquement, je suis encore un jeune adulte.

P.S. - Pauvres éditeurs!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire