dimanche 6 février 2011

Vladimir Kush

Un grand fantaisiste, du nom de Vladimir Kush, né en 1965 à Moscou, que l'on prendrait pour la réincarnation de Salvador Dali si celui-ci n'était pas mort en 1989, bouleverse le monde de la peinture, nous happe par sa candeur.


Two - Vladimir Kush


À première vue surréaliste, Vladimir Kush se proclame adepte du « réalisme métaphorique » ; cela est certes crédible, car le savant coloriste a cet art de peindre des idées simples, auxquelles s'incorporent naturellement d'autres idées tout aussi simples, en sortes de boutades de l'esprit, ce qu'une imagination moins fébrile, aux yeux moins ouverts, aurait pu gâcher. C'est comme dans un palpitant rêve plein de la sève de la naïveté, où les choses s'associent naturellement : telle chose semble être cela, alors elle l'est ; ou alors, ces deux idées, si jolies, semblent pouvoir se combiner : alors pourquoi pas ?

Par exemple, sur telle toile, les ailes d'un papillon seront des piécettes d'or ; sur telle autre toile, les vagues bleu poudre d'une mer sont les plis d'une nappe de table. Avec une richesse de détails, une exécution de prince, un style un brin caricatural, des panoramas inouïs, il donne vie de façon féérique et fantasmagorique aux métaphores candides d'or et d'azur qui traversent son esprit.

Les fruits, les papillons, les objets les plus divers sont son matériel psychique. Nous n'en demandons pas plus. Cet homme près de ses sens, magnétisé par les plus simples beautés, nous renverse en nous renvoyant le monde tel qu'il devrait l'être.


Treasure Island - Vladimir Kush


Ripples on the Ocean - Vladimir Kush


J'aime donc beaucoup cette candeur, ces couleurs. Il y a beaucoup de beauté dans ce qu'il fait, et une beauté jamais compassée, mais plutôt toujours libre ainsi qu'un papillon aux ailes chargées de rêve. C'est également très lumineux. Parions que c'est un homme heureux.

Ce que j'aime par-dessus tout, c'est lorsqu'une toile possède assez de richesse pour suggérer une histoire. Que dire de la prochaine image ? Qu'en pensez-vous ? J'y vois les hommes qui s'unissent, conscients enfin de leur impact terrible sur la biosphère, qui s'unissent, donc, dans le but de sauver une espèce traquée par le dérèglement de la nature, imputable à la sordide Humanité.


Breach - Vladimir Kush


Plus grand que nature, et possédant l'âme d'un enfant, Vladimir Kush sait bien plus que créer des histoires (ce qui est déjà, en peinture, un don). Il sait enfanter le périple. Voici ma toile préférée, que je supposais initialement conçue par Dali ; l'émerveillement que j'éprouve pour elle ne se taira jamais en moi. Tel admirateur jette un coup d'oeil à une toile, consent à laisser les émotions irriguer sa chair, dans cet intervalle de mouvance où il est planté devant elle ; pour ma part, en ce qui concerne cette mirifique escapade imaginaire, je me sens talonné par l'ivresse, même lorsque j'ai le regard clos. Cette oeuvre m'habitera à jamais.

C'est « Le départ du bateau ailé » ; comment faire preuve d'autre chose qu'une miraculeuse foi en observant cette récréation colorée, cette volonté secrète de percer les horizons avec amour ?


Departure of the Winged Ship - Vladimir Kush


Aucun commentaire:

Publier un commentaire