mardi 9 juillet 2013

L'agrume des pauvres

Vous reconnaissez ? Bien sûr, je parle de L'écume des jours. Même type de contexture sonore. Simple facétie odieuse qui me trottait dans la tête ponctuellement depuis des lustres.

L'écume des jours n'est pas un agrume, et est encore moins destinée aux pauvres (quoique l'impécuniosité frappe et désagrège, dans cette histoire).

L'écume des jours, au cinéma, est une oeuvre brillante, et j'aime son goût. Certes, c'est un film difficile, mais quand allez-vous comprendre qu'une oeuvre cinématographique inspirée d'un bouquin est une autre oeuvre ?

À part ça, du reste, sinon, je m'en fous, je n'ai rien d'autre à dire. Ah oui, vous êtes des pauvres d'esprit. Je ne comprends pas l'acharnement des critiques. En général. Les critiques sont des parasites. Vraiment, littéralement. C'est facile de le dire, mais ce sont des gens sans talent aux critères paranormalement idiots. Je généralise. Mais je n'ai jamais connu un critique qui sortait du lot.

Je me targue d'une chose : je suis capable d'être subjectif et objectif, dans la vie, parfois par rapport à une même chose. Pas tout le temps, bien sûr. Mais souvent. Rares sont les gens comme ça. Les critiques sont, en général, de roturiers subjectivistes.

Je n'ai pas encore visionné la vidéo qui suit. Je vais la découvrir en même temps que vous.

Dans le pire des cas, je lui donnerai deux étoiles.



4 commentaires:

  1. Vive l'Écume des jours, en bouquin et en version cinoche! :-D Vive l'art sous toutes ses formes, vive Vian, et vive toi, qui lui donne le respect qu'il mérite! :-D

    RépondreSupprimer
  2. On retourne le voir ? Ou on attend le DVD ?

    RépondreSupprimer
  3. Suis retourné le voir. Comme je n'avais pas les attentes de mon premier visionnement, comme je ne voulais pas que ça colle au roman, tout dans ce film semblait s'imbriquer à merveille. 10/10 !

    Je suis ouvert à un troisième visionnement, mais il faudra attendre le DVD...

    RépondreSupprimer